Aperçu d’une édition rare d’un conte de Chesterton

The Turkey and the Turk est un texte de Chesterton qui date de 1925. Il s’agit d’un conte ou plutôt d’une ballade en forme de pastiche d’un jeu de mimes traditionnels pour la fête de Noël. Parmi les personnages, on trouve un Turc, une dinde, saint Georges, un croisé anglais, un médecin allemand et une princesse. Dans cette histoire, Chesterton met en cause le fatalisme oriental auquel il ne veut pas voir l’Europe succomber. Les valeurs européennes sont représentées aussi bien par le Père Noël que par saint Georges alors que le médecin allemand caractèrise le militarisme prussien que Chesterton avait en horreur.

Cette pièce a été publiée pour la première fois dans le G.K.’s Weekly, le 5 décembre 1925, accompagnée de deux dessins de Thomas Derrick, l’un des illustrateurs de l’hebdomadaire distributiste. Elle a connu un tirage exceptionnel en 1930,  puisque cent exemplaires ont été tirés sur les presses à mains Saint-Dominique de la « Guild of St Joseph and St. Dominic of Ditchling », une communauté d’artistes catholiques, d’inspiration distributiste, fondée par le graveur et typographe Eric Gill (voir ici et ). Selon les traditions artisanales mises en œuvre à Ditchling, le papier avait été aussi fabriqué à la main.

Ces exemplaires ont été numérotés de 1 et 100 et signés à la fois de l’auteur, G.K. Chesterton et de l’illustrateur, Thomas Derrick. Il semblerait qu’une partie de ce tirage ait été brûlé dans les années cinquante, sans que l’on sache exactement le nombre d’exemplaires concernés. Mais plusieurs exemplaires sont encore existantes, notamment celui de la British Library.

Voici quelques aperçus de cette édition exceptionnelles.

5 réflexions au sujet de « Aperçu d’une édition rare d’un conte de Chesterton »

  1. Ping : Une édition rare de Chesterton | Chrétienté Info | Eglise Catholique

    • Plusieurs personnes nous ont posés la même question à propos de ce texte de Chesterton. Étant donné qu’il s’agit plutôt d’une Ballade, il faudrait être sûr de trouver un nombre suffisant de souscripteur. Nous pourrions étudier plus avant le projet. Mais de toute façon, pas avant la rentrée prochaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *