1925 : L’Homme éternel

L’année 1925 aura été riche en publication pour Chesterton. Outre son Cobbett (voir ICI, et ) et les Tales of the Long Bown (voir Ici, et ), il publie un riche essai qui constitue aujourd’hui encore l’un des titres les plus célèbres de son œuvre, riche et variée. Parler de The Everlasting Man, c’est comme aborder un continent. On pressent la richesse de la découverte, on hésite sur le premier chemin à emprunter. Il faudrait dire tant de choses, évoquer tant d’images, souligner tant d’aspects, que la crainte de se tromper peut empêcher de se lancer à l’aventure. Une fois encore, l’histoire du livre nous aidera à entrer lentement dans ce monument.

The Everlasting Man fut publié en septembre 1925 chez Hodder & Stoughton. Après un avertissement et une introduction qui explique le plan du livre, celui-ci se découpe en deux grandes parties :

Part I: On the Creature Called Man (Cet animal qu’on appelle l’homme)
Part II: On the Man Called Christ (Cet homme qu’on appelle le Christ)

Le prétexte du livre est de répondre à celui de H.G. Wells, The Outline of History, publié en 1920 et profession de foi progressiste à travers le rappel des grandes étapes des progrès, depuis les sociétés primitives jusqu’au vingtième siècle. Dans sa réponse, Chesterton ne se contente pas seulement de démontrer que le véritable progrès part de la naissance du Christ et de la religion chrétienne qui l’a suivie. Il ne reproche pas seulement à Wells de mettre le Christ entre parenthèse dans l’histoire de l’humanité, il prend soin auparavant de montrer que Wells ou les progressistes de son style se trompent d’abord et avant tout sur l’homme lui-même. C’est notamment le but de la première partie qui montre combien l’homme des cavernes était un artiste, ce qui le différencie radicalement des animaux.

La première partie (On the Creature Called Man) comprend huit chapitres dont les titres sont :

I. The Man in the Cave
II. Professors and Prehistoric Men
III. The Antiquity of Civilisation
IV. God and Comparative Religion
V. Man and Mythologies
VI. The Demons and the Philosophers
VII. The War of the Gods and Demons
VIII. The End of the World

La deuxième partie (On the Man Called Christ) en comprend six :

I. The God in the Cave
II. The Riddles of the Gospel
III. The Strangest Story in the World
IV. The Witness of the Heretics
V. The Escape from Paganism
VI. The Five Deaths of the Faith

Le livre s’achève par un chapitre conclusif (The Summary Of This Book) suivi de deux annexes :

Appendix I. On Prehistoric Man
Appendix II. On Authority and Accuracy

À suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *