L’union au crible du bons sens, aphorisme de Chesterton (367)

GKC

Il va sans dire que l’union n’est pas plus en soi une bonne chose que la séparation n’est une bonne chose en soi. Il est aussi absurde d’avoir un parti en faveur de l’union que d’avoir un parti en faveur de monter un escalier et un parti en faveur de descendre de l’escalier. La question n’est pas de monter ou de descendre, mais de savoir où nous allons et pourquoi nous y allons.
Hérétiques

La science divine est un roman policier (aphorisme de Chesterton, 364)

chestertonpic

 

Toute science, même la science divine, est un sublime roman policier. Si ce n’est qu’il est construit pour découvrir non pas pourquoi un homme est mort, mais pour quoi, secret bien plus obscur, il est vivant.

La Chose, pourquoi je suis catholique
(disponible aux éditions Climats)

 

Le Centre Saint-Paul, que dirige l’abbé Guillaume de Tanoüarn, organise une conférence lundi 4 mai à 20 h 15, au cours de laquelle Philippe Maxence, rédacteur en chef de l’Homme Nouveau et président de l’association Les Amis de G. K. Chesterton, traitera du thème « Chesterton et la religion catholique ». Centre Saint-Paul, 12 rue Saint-Joseph, 75002 Paris. Tél. 09 52 21 77 89.

 

La bonne nouvelle de la Chute originelle (aphorisme de Chesterton, 363)

Au centre, G.K. Chesterton, avec à gauche, Hilaire Belloc.

Au centre, G.K. Chesterton, avec à gauche, Hilaire Belloc.

La Chute est une vision de la vie. C’est non seulement l’unique vision éclairante de la vie, c’est aussi la seule qui soit encourageante. Elle maintient, contre les seules philosophies réelles alternatives que sont celles du bouddhiste, du pessimiste et du promothéen, que nous avons fait un mauvais usage d’un monde bon et non simplement été pris au piège dans un monde mauvais.
La Chose, pourquoi je suis catholique
(disponible aux éditions Climats)

Quand le monde moderne pompe le christianisme (aphorisme de Chesterton, 362)

The Thing

Le monde moderne – ainsi que les mouvements modernes – vit sur son capital catholique. Il puise et épuise les vérités qui sont encore présentes de par le monde dans le vieux trésor de la chrétienté ; y compris, bien entendu, les nombreuses vérités connues de l’Antiquité païenne et cristallisées dans la chrétienté.
La Chose, pourquoi je suis catholique
(disponible aux éditions Climats)