Aphorisme chestertonien (316)

De même que l’économiste peut se dispenser de calculer l’augmentation de salaire du suicidé, il peut omettre de calculer la retraite du martyr. Et de même qu’il est inutile qu’il calcule la pension du martyr, il est inutile qu’il calcule les allocations familiales du moine. Les plans de l’économiste sont, à chaque instant remis en question par le soldat qui meurt pour son pays, par le paysan qui laboure son champ, par le converti qui s’exerce à suivre les préceptes de sa religion, ce qui ne relève pas d’une compatibilité des moyens de subsister, mais d’une vision du sens de l’existence – de ce que l’homme ressent au fond de lui-même quand  il regarde à travers ces étranges fenêtres qu’on appelle des yeux, cet étrange spectacle qu’on appelle le monde.

L’Homme éternel

Aphorisme chestertonien (312)

 

Les maîtres de la ploutocratie moderne savent ce qu’ils veulent. Ils ne se trompent pas ; on ne peut les accuser d’inconséquence. Avertis par un instinct profond et précis, ils voient dans le foyer humain le principal obstacle qui arrête leur course inhumaine. Sans la famille, nous sommes désarmés devant l’État qui, de nos jours, est un État servile. Pour employer une métaphore militaire, la famille est la seule formation qui puisse repousser l’attaque du riche. C’est une force qui rassemble ses éléments deux par deux, comme les soldats quatre par quatre, et partout où les paysans sont nombreux, elle s’est retranchée pour résister dans la maison carrée où le carré de terre, comme le carré d’infanterie, résiste à la cavalerie.

Divorce

Aphorisme chestertonien (311)

 

Quand votre père vous a dit, en marchant dans le jardin, que les abeilles piquent et que les roses embaument, vous n’avez pas parlé de prendre le meilleur de sa philosophie. Quand les abeilles vous ont piqué, vous n’avez pas appelé cela une amusante coïncidence. Quand la rose a donné sa bonne odeur, vous n’avez pas dit : « Mon père est un symbole grossier, barbare, enfermant (peut-être inconsciemment) ces profondes vérités délicates que les fleurs embaument. » Non, vous avez cru votre père, parce que vous avez trouvé qu’il était une source vivante de faits, quelqu’un qui réellement en savait plus que vous, quelqu’un qui vous dirait la vérité demain, aussi bien qu’il vous l’avait dite aujourd’hui.

Orthodoxie

Aphorisme chestertonien (310)

Personne n’ignore le but de la nature en créant cette attraction spontanée. Il serait plus intelligent de dire le but de Dieu ; car la nature ne peut avoir aucun but à moins que Dieu ne l’inspire. Parler du but de la nature, c’est tomber dans le féminisme pour éviter l’anthropomorphisme. C’est accepter une déesse, parce qu’on est trop sceptique pour admettre un dieu. Mais laissons ceci, et contentons-nous de dire que l’utilité de cette attraction est d’assurer le renouvellement de l’espèce. L’enfant est la justification du père et de la mère et le fait que cet enfant est humain justifie les liens qui les unissent. Plus l’enfant est humain, c’est-à-dire plus éloigné de la bête, et plus ces liens sont légitimes et durables. Loin de tendre à relâcher ce nœud, tout progrès de la civilisation ou des sciences doit logiquement le resserrer. Plus l’enfant a de choses à apprendre, plus il doit rester à l’école que la nature lui fournit, et plus ses maîtres doivent tarder à dissoudre leur association.

Divorce

Aphorisme chestertonien (309)

La civilisation des serments fut rompue lorsque Henri VIII rompit son serment de mariage. Ou plutôt, elle fut rompue par le nouveau cynisme des puissances dirigeantes d’Europe, et l’acte du roi d’Angleterre n’en fut que l’expression la plus accidentelle. Les monastères auxquels les serment servaient de base, furent détruits. Les corporations, ces régiments de volontaires, furent dispersées. On nia la nature sacramentelle du mariage, et les plus grands esprits de l’époque, Milton, par exemple, se faisaient déjà une idée idéale toute moderne du divorce. Cette émancipation suivit le progrès de l’aristocratie qui tient une si grande place dans l’histoire moderne de l’Angleterre ; et à son exemple, elle donna toute son attention à la liberté personnelle et se désintéressa complètement de la vie populaire. Non seulement le mariage cessa d’être un sacrement, mais il perdit son caractère sacré. Il menaça non seulement de devenir un contrat, mais encore un contrat qu’on pourrait violer. Et entre tous les problèmes analogues, la question du divorce a gardé une importance symbolique qui semble éterniser la coïncidence de son origine. C’est un roi qui a divorcé le premier ; et maintenant tout un royaume finit par l’imiter.

Divorce